Les Ehpad à l’épreuve de la crise du Covid-19 : du sale boulot aux super-héros

Une étude intéressante de Chloé Guillot-Soulez et Claude Roussillon Soyer dans The Conversation.

Les auteurs soulignent “l’impressionnante capacité d’adaptation dont ont dû faire preuve, en un temps record, dirigeants, administratifs et soignants dans les Ehpad (…)”. Pour eux, “La crise du Covid-19 souligne les super-performances des directeurs d’Ehpad et de leurs équipes. (…) En montrant à la population une autre facette du travail en Ehpad, cette crise suscitera peut-être les nouvelles vocations de soignants dont ce secteur a cruellement besoin”.

Durant le confinement, les Ehpad (établissements hospitaliers pour personnes âgées dépendantes), ont dû affronter une situation très difficile qui a pu, dans certains cas, altérer les liens entre les familles comme entre les résidents. Dans ce contexte dramatique, ces structures ont pu s’appuyer sur la performance adaptative des personnels, qui ont su maintenir de l’humain au cœur des établissements.

Pour comprendre le vécu de ces équipes, nous avons passé en revue les articles parus dans la presse régionale et nationale française du 1er au 31 mars 2020. Une analyse lexicométrique des contenus de 5 654 articles extraits de 66 journaux a été réalisée à l’aide du logiciel IRaMuTeQ. Les grands thèmes issus de cette analyse font ressortir une importante adaptabilité au travail des salariés des Ehpad : gestion de nouvelles mesures et recommandations au quotidiengestion de la pénurie de protections et de désinfectantsgestion du maintien du lien socialgestion de la fin de vie dans le contexte du Covid-19.

La France compte 4 200 Ehpad. Ils accueillent près de 600 000 personnes âgées de plus de 60 ans qui connaissent une dépendance physique, voire psychologique, nécessitant une assistance au quotidien. En moyenne, les résidents ont un âge avancé (86 ans) et sont majoritairement des femmes (70 %). Pour les accompagner, 430 000 personnes (médecins coordonnateurs, aides-soignants, infirmiers…) travaillent dans les Ehpad.

Aujourd’hui, la demande de nouveaux placements en résidence médicalisée est de 15 000 chaque année. Compte tenu des données démographiques, de l’allongement de l’espérance de vie et de l’accroissement de la dépendance, le nombre de résidents des Ehpad va augmenter dans les prochaines années.

Depuis le début des années 2000, les contraintes de rationalisation des coûts de fonctionnement imposent aux dirigeants des Ehpad une gestion qui repose sur des normes techniques et des outils de pilotage financier. Les Ehpad se trouvent ainsi confrontés à la difficulté de concilier les objectifs humains et financiers.

« On n’a pas un métier valorisé »

Aux yeux de la population, le fait de travailler au sein d’un Ehpad relève d’un « sale boulot » (dirty work selon l’expression d’Everett Cherrington Hughes, sociologue de l’École de Chicago). Selon une enquête que nous avons réalisée en 2019 auprès de 42 aides-soignants et infirmiers de huit Ehpad du sud-ouest de la France, il apparaît que la perception des gens sur le métier de soignant en Ehpad n’a pas de lien direct avec la réalité de leur travail : « On n’a pas un métier valorisé, les gens ne savent pas qu’on ne lave pas les gens comme des voitures, ils ignorent tout le côté relationnel ». (Paroles d’un aide-soignant en Ehpad)

Les personnels soignants considèrent que la population a une perception erronée de leur travail. Selon eux, les principales caractéristiques retenues sont la confrontation au quotidien avec la souffrance, la mort et la saleté. Les soignants interrogés estiment que leurs compétences et performances sont sous-estimées. Ils revendiquent de leur côté l’amour et la beauté de leur métier à travers l’autonomie qu’il implique et la qualité du relationnel qu’ils développent avec les résidents.

La suite ici : https://theconversation.com/les-ehpad-a-lepreuve-de-la-crise-du-covid-19-du-sale-boulot-aux-super-heros-138443

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience. Vous pouvez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons dans Paramètres de confidentialité.
AccepterRéglages de Confidentialité

RGPD

  • Cookies

Cookies

Le site Boisanger Santé utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur du site. 

Pour en savoir plus lisez nos mentions légales.