Le CHU de Strasbourg va généraliser le recyclage des métaux à l’ensemble de ses blocs opératoires

Un article de Geneviève DE LACOUR sur www.techopital.com

MONTROUGE (Hauts-de-Seine), 8 septembre 2020 – Juliette Marcantoni, anesthésiste aux hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS), a présenté au congrès de l’Association française de chirurgie (AFC) les résultats de l’expérimentation de recyclage des métaux au bloc opératoire avant d’annoncer que le test serait généralisé à l’ensemble des blocs opératoires du CHU.

“Une heure de bloc opératoire génère autant de déchets qu’une famille de 4 personnes pendant une semaine”, a déclaré Patrick Pessaux, président de l’Association française de chirurgie, en introduction d’une table ronde sur l’éco-responsabilité organisée le 3 septembre au congrès de l’AFC, à Montrouge. Les blocs opératoires produisent en effet entre 20 et 30% des déchets produits à l’hôpital.

“C’est l’opération des “P’tits doudous” présentée en septembre 2017 au congrès de la Société française d’anesthésie et de réanimation (Sfar) qui m’a donné cette idée”, a expliqué Juliette Marcantoni, anesthésiste au Nouvel hôpital civil (NHC) de Strasbourg qui découvre alors “qu’il existe un groupe développement durable à la Sfar et qu’il est possible de recycler les métaux du bloc”.

Cette initiative déployée maintenant dans plus de 78 établissements a permis d’améliorer la prise en charge des enfants grâce à la valorisation des métaux du bloc opératoire.

L’anesthésiste décide alors de passer à l’action, entraînant avec elle les équipes de cinq blocs opératoires du Nouvel hôpital civil, de chirurgie pédiatrique du CHU ainsi que celles de l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) dans cette démarche de développement durable.

L’administration a été sollicitée mais cette dernière a décidé que le bénéfice du recyclage serait reversé à l’établissement, contrairement à l’association “les P’tits doudous” où les bénéfices sont utilisés pour acheter des jouets et du matériel éducatif aux enfants hospitalisés.

Ensuite, une équipe “green team” pluridisciplinaire a été constituée début 2018, “avec des gens motivés par la démarche” et cela pour agir sur 3 thématiques différentes: la valorisation des déchets, la limitation du gaspillage et l’élimination le protoxyde d’azote.

Puis, un protocole de décontamination a été mis en place par un médecin hygiéniste. Enfin, “nous avons parlé du projet à l’ingénieur développement durable de l’établissement” avant de le présenter à la direction. “Et là pendant un an, il ne se passe rien”, a expliqué Juliette Marcantoni.

La suite : https://www.techopital.com/le-chu-de-strasbourg-va-generaliser-le-recyclage-des-metaux-a-l-ensemble-de-ses-blocs-operatoires-(congres-afc)-NS_5130.html

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience. Vous pouvez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons dans Paramètres de confidentialité.
AccepterRéglages de Confidentialité

RGPD

  • Cookies

Cookies

Le site Boisanger Santé utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur du site. 

Pour en savoir plus lisez nos mentions légales.